Statue de la Liberté

La Statue de la Liberté fut offerte par la France aux Etats-Unis pour célébrer l’amitié des deux pays.

On choisit le sculpteur Frédéric Auguste Bartholdi pour réaliser une oeuvre commémorant le centenaire de la Déclaration d’Indépendance américaine. Les Américains étaient responsables de la construction du socle et les Français de la construction et de l’assemblage de la statue.

On fit appel à Alexandre Gustave Eiffel pour élaborer la structure métallique de la sculpture. Après avoir surmonté quelques difficultés de financement, les entrepreneurs français terminèrent la statue en juillet 1884, tandis que la construction du piédestal fut achevée aux Etats-Unis en avril 1886. Il fallut désassembler de nouveau la statue en plus de 350 pièces détachées chargées à bord de la frégate « Isère » vers le port de New York. La Statue de la Liberté fut inaugurée par le Président Groover Cleveland le 28 octobre 1886. Elle fut déclarée monument historique le 15 octobre 1924. Le coût total de la construction du monument s’éleva à 800000 dollars.

Voici quelques informations sur les dimensions et les proportions de la Statue :

Hauteur de la base jusqu’à la torche :
Hauteur du piédestal à la torche :
Hauteur du talon à la tête : 
Longueur de la main :
Longueur de l’index :
Distance du menton au crâne :
Epaisseur de la tête :
Distance entre les deux yeux :
Longueur du nez :
Longueur du bras droit :
Epaisseur du bras droit :
Longueur des tablettes :
Largeur des tablettes :
Epaisseur des tablettes : 
46.50 m
92,99 m
33,86 m
5 m
2,44 m
5,26 m
3,05 m
0,76 m
1,48 m
12,80 m
3,66 m
7,19 m
4,14 m
0,61 m

La Statue de la Liberté représente une femme drapée dans une toge et brandissant une torche de la main droite. Sur les tablettes qu’elle tient de la main gauche, on peut lire en chiffres romains « 4 juillet 1776″, jour de l’Indépendance américaine. A ses pieds, se trouvent les chaînes brisées de l’esclavage.

Les visiteurs doivent gravir 354 marches pour accéder à la couronne. Celle-ci est ajourée par 25 fenêtres symbolisant les 25 pierres gemmes. Les sept rayons de la couronne représentent les sept mers et continents. La statue est composée de 31 tonnes de cuivre et de 125 tonnes d’acier. Les plaques de cuivre qui recouvrent l’édifice ont une épaisseur de 2,37 mm. Sur une plaque de bronze du piédestal, est gravé le poème d’Emma Lazarus, intitulé « The New Colossus » :

Not like the brazen giant of Greek fame,
With conquering limbs astride from land to land;
Here at our sea-washed, sunset gates shall stand
A mighty woman with a torch, whose flame
Is the imprisoned lightning, and her name
Mother of Exiles, From her beacon-hand
Glows world-wide welcome; her mild eyes command
The air-bridged harbor that twin cities frame.
« Keep ancient lands, your storied pomp! » cries she
With silent lips. « Give me your tired, your poor,
Your huddled masses yearning to breathe free,
The wretched refuse of your teeming shore.
Send these, the homeless, tempest-tost to me,
I lift my lamp beside the golden door! »

Laisser un commentaire

 

19.000 km plus tard |
olivier au mexique |
pirisa s'évade |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Six months in Australia
| Hey mon ami ! T'aimes ca ma...
| VACANCES AU SOLEIL